Avenue Louise 199
1050 Bruxelles
Tel +32 2 648 12 01

Ophtara - Groupe de médecins spécialistes

  General    Accueil
   Consultations
  Ophtalmologie    Dr. M. RAHALI
   Dr. N. KOLYVRAS
   Dr. L. MUSTAKA
   Dr. T. OGER
   Dr. E. BALI
   Dr. S. PAXINOU
   Dr. J. SELLIER
   Dr. N. AL-SABAI
   Dr. P.J. DE BRAUWER
   Examen ophtalmologique
   Pathologies & traitements
   Ophtalmologie pédiatrique
   Lentilles de contact
   Rajeunissement du regard
  CONTACTOLOGIE    Dr. S. PAXINOU
  Ortometristes   T. MENS
   L. ANTHONISSEN
  Orthoptie   A. DECKX
  Cardiologie    Dr. S. CAILLEAU
  MEDECINE ESTHETIQUE    Dr. B. ROMERO OTERO
  mesotherapie    Dr. S. JABRY
  Neurologie    Dr. D. A. HERNANDEZ
  Neuropsychologue    Dr. N. VANHOECK
  O.R.L.    Dr. R. HIERNAUX
  pediatrie    Dr. A. DIAKOGEORGIOU
  Sexologie    Dr. S. CAILLEAU
  Dentiste    B. BAHRAMI
  EsthEtique    CENTRE ESTHETIQUE
   MEDICAL JET SYSTEM®
   MEDICAL WAVE SYSTEM®
   MEDICAL LIGHT SYSTEM®
   MEDICAL PULSE SYSTEM®
   MEDICAL CELLU SYSTEM®
  Laboratoire    LBS

Français    English    Nederlands

 

En quoi consiste un examen ophtalmologique standard ?

1. Historique du patient et de la maladie

Par une conversation et un interrogatoire du patient, le médecin peut ainsi se faire une idée de ce que le patient ressent et savoir quels sont ses antécédents médicaux, familiaux, son type de vie…


 

2. Tests visuels

a. Test d’acuité visuelle

Ce test est réalisé avec la célèbre grille de lettres et chiffres alignés et de taille décroissante.

L’acuité visuelle de chaque œil est ainsi cotée de 1 à 10/10.

Le médecin analyse la vision de chaque œil séparément et place des verres correcteurs jusqu’à ce que la vision devienne nette. Ensuite il refait le test avec les deux yeux ensemble.

Lorsqu’on observe une diminution de l’acuité visuelle cela peut être traité en prescrivant des (nouveaux) verres correcteurs.


b. Test du champ visuel

Médecin et patient sont assis face à face (à 1m de distance). Le patient cache par ex. pour commencer son œil droit avec sa main droite et le médecin analyse son champ visuel en déplaçant latéralement une cible. Ensuite le même examen est réalisé avec l’œil gauche.
Certaines pathologies peuvent déjà être détectées en demandant par exemple de regarder le nez du médecin ou en cadrant les doigts de la main ou en déplaçant une cible.

d   d

c. Test vision des couleurs

Pour cet examen, le médecin utilise une cible de couleur rouge vif.
 

3. Examen de l’oculomotricité

Il s’agit d’analyser la position des yeux au repos, la position des yeux l’un par rapport à l’autre et de l’oculomotricité.
A l’aide d’un stylo éclairant, le médecin pourra analyser l’asymétrie des reflets cornéens. Ensuite on fera un et sur écran puis l’analyse des mouvements oculaires dans les différentes orientations du regard.
 

4. Examen de la partie externe et superficielle de l’œil

Le médecin va utiliser le stylo éclairant ou l’ophtalmoscope pour l’examen des paupières, de la conjonctive et de la cornée.
Le médecin pourra ainsi détecter la présence d’inflammations, de secrétions, d’opacités cornéennes, d’ulcérations cornéennes.
 

5. Examen de la partie interne de l’œil

Le médecin va utiliser l’ophtalmoscope pour analyser les réflexes photomoteurs directs (réaction à la lumière) et consensuels (œil controlatéral). Ensuite en faisant alterner l’éclairage, il pourra évaluer le réflexe pupillaire.
Lueur pupillaire : coloration normale que reflète la rétine
Anomalies rencontrées : asymétrie taille pupillaire, diminution réflexe photomoteur, irrégularité de la forme pupillaire, cataracte (lueur pupillaire anormale).

 

 
Rendez-vous: +32 2 648 12 01 - info@ophtara.be